Adhésion


Plaquette





Actes
Mourir après la loi Léonetti




Synthèse
des 7 débats




Les débats de l'association



Enjeux éthiques et sociétaux
de l'autoconservation ovocytaire
pour raison d'âge

Organisée par le Centre d'éthique clinique de l'Hôpital Cochin

Entrée gratuite dans la limite des places disponibles - Inscription obligatoire
Journée - Débat le vendredi 25 novembre 2016 à 9H00
à l'Hôpital Cochin - Maternité de Port-Royal Amphi S1
53 rue de l'Observatoire 75014 Paris

ANNONCE       PROGRAMME

Les archives des débats

Le risque : anticiper, prévenir, traiter, accompagner - Débat partenaire

27 et 28 septembre 2013 | Centre Sèvres 35 bis rue de Sèvres 75006 Paris

Sous la direction de Danièle Brun, professeur émérite à l'Université Paris 7 - Denis Diderot, présidente de la Société Médecine et Psychanalyse SMP.

Annonce du débat  


Quelles limites pour être parent lorsque la médecine ouvre la voie ?

17 avril 2013 | Mairie du 4e arrondissement - Paris

Assistance médicale à la procréation pour les femmes lesbiennes, pour des femmes de plus de 45 ans, des hommes de plus de 60 ans ou encore post-mortem ; inséminations de femmes célibataires par du sperme commandé sur internet, auto conservation d'ovocytes pour remettre sa gestation à plus tard, grossesse pour autrui… Au-dela de la technique, ces situations interrogent aussi la place de parent (“biologique”, “social” …), comme dans certaines situations de coparentalités.

Banner du débat  


Et si les vieux vivaient encore… un an après

17 décembre 2012 | Ministère de la Santé et des Sports

Il importait de revenir sur les conclusions et propositions issues des 7 débats pour discuter de la suite à leur donner : états généraux de la vieillesse, conférences dans les départements en lien avec les Conseils généraux… ?

Banner du débat  


Mourir après la loi Léonetti

9 décembre 2008 | Institut Pasteur

Oui, des difficultés persistent aujourd’hui pour accueillir certaines demandes d'aide au vouloir le mourir en France. Notre analyse nous conduira à faire deux propositions. Elles consolident l’une et l’autre la distinction entre le laisser mourir et le faire mourir arguant comme la loi Leonetti, que cette distinction est essentielle pour l’heure à préserver.

Les actes du débat    


Faut-il tout dire au patient ? Le patient doit-il tout savoir ?

21 avril 2010 | Fondation Maison des Sciences de l'Homme

Les patients et leurs familles semblent demander de plus en plus souvent à être informés et associés à la décision médicale. La loi du 4 mars 2002 concernant les droits des malades a en partie fait évoluer le rapport entre médecins et patients. Le médecin informe-t-il davantage ? Tout le temps ? Trop ? Le patient veut-il tout savoir ? À qui doit-on l’information et à qui sert-elle ?
Un débat citoyen organisé à partir de situations individuelles rencontrées via l'éthique clinique.

Annonce  


Les pratiques sexuelles à risque - Le médecin peut-il se taire ?

Café éthique et santé | 9 juin 2010 | Fondation Maison des Sciences de l'Homme

Des patients, du fait de pratiques sexuelles à risque, peuvent présenter des pathologies plus ou moins graves.
Quelle est alors la place du médecin : traiter, accompagner, questionner, prévenir ? Quelles sont les revendication des patients ? Quel regard peut ou doit porter la société sur cette question ?
Débat citoyen coorganisé avec l’association Ethique, clinique et société à partir de situations de terrain.

Affiche   |   Résumé  


Patients et psychiatrie : peut-on prendre soin sans maltraiter ?

Café éthique et santé | 13 octobre 2010 | Fondation Maison des Sciences de l'Homme

Des patients parfois maltraités, voire abandonnés, souvent isolés.
La psychiatrie publique est en crise de moyens et d'identité. De récents reportages télévisés ont mis en cause les soins apportés aux patients en psychiatrie. La faute en est-elle à la société qui en aurait peur ? N’en devient-elle pas « maltraitante » ? Où sont les limites de la prise en charge médicale ? Quid de l'organisation administrative ? Comment, aujourd'hui, prendre soin de ces patients, souvent incapables de dire leurs mots ?
Débat citoyen coorganisé avec l'association Éthique, clinique et société, à partir de situations de terrain.

Affiche  


Et si les vieux vivaient encore ?

cycle de 7 débats citoyens | 2011-2012

Pire que la vieillesse, il y a le silence ou les clichés autour de la vieillesse. La société ne se préoccupe que de son coût, bien sûr trop élevé. Et bientôt il n’y aura que le mot d’Alzheimer pour en définir le contour.
La vieillesse est souvent rude. Elle blesse l’autonomie, fragilise les liens. Or, être vieux, c’est aussi rester quelqu’un et découvrir des facettes inédites de l’existence. Au-delà des symptômes, comment se recentrer sur la personne elle-même ?
Ce constat, nous sommes nombreux à le partager. Il apparaît essentiel de repenser le rôle de la médecine dans le maintien et la défense de l’autonomie des personnes âgées.
D’où l’organisation d’un cycle de “débats citoyens”, où il s’agit de réfléchir ensemble – un public aussi diversifié et fidèle que possible – sur les relations entre vieillissement, santé, médecine et autonomie. Des débats à partir d’éléments concrets venus du terrain, apportés par le Centre d’Éthique Clinique de l’hôpital Cochin, principal porteur et coordinateur du projet. Avec pour intention de faire passer nos messages aux politiques.

Site dédié   |   Médecine et vieillesse 8 pages (A5)   |   Synthèse des 7 débats